Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Grillades écolos

Respect de l’environnement oblige, les grillades doivent aussi obéir à quelques règles pour ne pas nuire à la nature. Voici comment.

Un premier conseil: se préoccuper de gestion durable ne doit pas nous priver de notre plaisir. Nous ne devrions donc pas considérer nos tentatives de vivre en harmonie avec l’environnement comme une suite de tâches rébarbatives. Bien au contraire. Nous devrions trouver moyen d’être attentif avec le sourire et prendre comme un défi un changement de comportement. Amen.

Du charbon, oui, mais lequel?

Question piège: qu’ont les grillades à voir avec la Pologne? En Suisse, un tas de choses. En effet, le charbon de bois vient pour l’essentiel de ce pays d’Europe de l’Est. Souvent, il est même préparé à la main par des charbonniers, ce qui nous ramène presque au Moyen-Age car il s’agit d’un ancien travail sale et pénible, tout romantisme mis à part.

De son côté, le commerce du charbon est plutôt ardu et touffu. Le charbon, c’est du charbon. Point. C’est ce qu’on croit. Car impossible de distinguer si le bois vient de Suisse, de Pologne voire des Tropiques. Alors quand on en achète, soyons futés et regardons s’il porte l’étiquette FSC (Forest Stewardship Council). Ce label garantit en effet que les produits viennent d’exploitations forestières répondant à des critères environnementaux stricts, ce qui s’applique, soit dit en passant, mais ça n’a rien à voir, tant au charbon de bois des grillades qu’aux sapins de Noël. On trouve dans les grandes surfaces ce matériau labellisé, ce qui nous donnera bonne conscience.

Vegetarisch grillen

De la viande mais pas que

Il y en a qui n’en démordent pas: on ne fait des grillades qu’avec de la viande. Nous n’allons pas les convertir, il y a suffisamment de recettes carnées dans notre recueil pour BBQ. Mais on y trouve aussi des plats végétariens avec plein de conseils pour les griller. Et puis, on n’arrête pas le progrès, de nombreux produits remplaçant et imitant la viande existent, par exemple ceux de Garden Gourmet.

Cela dit, si on tient vraiment à ne griller que des viandes, autant choisir ce qu’il y a de meilleur. Un morceau de qualité est bien plus délicat qu’une bidoche bas de gamme. Autrement dit, tant qu’à se faire plaisir, visons haut. Et choisissons, par exemple, de la viande bio ou locale, ça en vaut vraiment la peine.

Halte au gaspillage

Dans ces conditions, on devrait être encore plus attentif aux quantités achetées. Plus besoin de le répéter car le phénomène est connu, les ménages suisses ont tendance à jeter trop de nourriture. Les quantités sont délirantes. Les grillades ne font pas exception: une ou deux saucisses en plus, on ne sait jamais, plus quelques patates supplémentaires pour la salade, et en fin de journée le frigo regorge de restes. De quoi se nourrir encore trois jours. Sauf qu’on ne va pas forcément consommer ce monceau de nourriture.

D’accord, la crise du COVID-19 a légèrement amoindri ce gâchis, mais pour combien de temps. Alors attention, pour le plus grand bien de l’environnement et de vos finances, achetez avec discernement, le gaspi, c’est fini.

Allumer le feu

Il faut proscrire les allume-feu industriels, y compris la benzine, et cela pour trois raisons. 1. Pour obtenir une bonne braise, il faut un bon feu bien propre. Un charbon de bois de qualité ne saurait s’accommoder de ces produits chimiques. 2. Ces mêmes produits, surtout la benzine, provoquent facilement des accidents car ils sont ingérables. 3. Ce n’est simplement pas bon pour l’environnement.

Respect de la nature

Les grillades en pleine nature, dans un parc, au bord de l’eau ou en forêt, c’est du plaisir au carré. Oui, mais gare aux déchets qu’il ne faut pas abandonner derrière soi, et aux feux sans surveillance.

Une bonne solution serait de renoncer à la vaisselle et aux couverts jetables, voire de prendre carrément ceux qu’on utilise chez soi, mais quand même pas l’argenterie du trousseau. Se munir aussi de sacs ou de récipients pour les restes. Trier les déchets comme à la maison. Eteindre soigneusement le feu. Car – faut-il le rappeler – d’année en année, les risques d’incendie reviennent avec régularité, et pas seulement en plein été.

RETOUR AU MENU

Astuces