Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Halloween, le temps des citrouilles

La veille de la Toussaint chrétienne, la fête celtique se doit d’être effrayante. Sinon, pas de bonbon. Mais que vient faire la citrouille dans cette affaire? Elle sert à confectionner des masques, tout aussi effrayants. Ou des lanternes. Les restes, la p

La coutume est diversement pratiquée et appréciée. Dring, on sonne à la porte. Sur le palier, une petite troupe déguisée en squelette ou en fantôme, en sorcière ou en zombie, parfois même en Superman ou en Joker. Et une prière en forme de menace: «Des bonbons ou un sort!» Les mômes ramassent leur butin en vitesse, remplissent sacs et sachets de ces terribles bombinettes de sucre, de petits chocolats et de chewing gums, puis s’éclipsent, pfuit, sans demander leur reste pour aller sonner chez les voisins. Où le même scénario se répète.

Aucun déchet, sauf peut-être des petits bouts de papier. En revanche, afin de ne pas en créer en creusant la citrouille pour en faire un masque ou une lanterne, comme cette coutume irlandaise nous l’a enseigné, il faut passer en cuisine. Et là, c’est une autre fête. Car la courge, son autre nom, bien apprêtée de mille et une façons, est délicieuse.

Prudence, quand même

La plupart des courges sont comestibles. Mais attention, pas toutes. Un peu comme pour les champignons. Les ornementales, plus petites et vendues comme telles, sont toxiques. Alors pas touche. Et parmi les comestibles, il y en a de savoureuses, et d’autres moins. Le seul risque auquel on s’expose, c’est de n’y trouver aucun plaisir.

Parmi les comestibles les plus appréciées, on compte la hokkaido, ou potimarron, la butternut, ou doubeurre, ou cacahuète, et la musquée ou muscade, idéales en version salée comme sucrée. Et plein d’autres variétés qui, utilisées comme déco de Halloween, trouvent là une seconde vie.

En soupe, mais pas que

Bien, le masque ou la lanterne achevés, que faire de cet amas de pulpe en petits morceaux? Réponse spontanée: de la soupe. Toute simple ou plus élaborée. Par exemple en la relevant de gingembre et d’oignons, avant d’y ajouter du bouillon, de la cuire doucement puis de la réduire en purée avec un bâton mixeur. A volonté, on y ajoutera un peu de lait de coco, une pincée d’épices (curry, paprika, curcuma, ras al-hanout, carvi, noix de muscade, etc), mais, par pitié (pour les convives), pas toutes à la fois. Et voilà.

Il y a, néanmoins, mieux à cuisiner que de la soupe, aussi sublime soit-elle. Par exemple, soyons fou, marier courge et raclette: quelques lamelles sur le fromage fondant, et c’est la révélation. Sans oublier un peu de sauce THOMY Tahini au sésame pour affiner le tout, et l’affaire est dans le sac.

Du chutney à la tarte

En plus élaboré, on peut aussi imaginer un chutney de courge qui escorte à merveille un fromage relevé ou une viande. On fait revenir dans l’huile des dés de courge avec un oignon, on ajoute de l’ail et du gingembre pressé, puis du curry, enfin on déglace avec du vinaigre balsamique. Finalement, on assaisonne de sucre, de sel et de poivre avant de laisser mijoter sans couvercle pendant environ 15 minutes. En tout cas jusqu’à ce que la moitié du liquide se soit évaporée. Verser alors le tout dans des pots en verre, les fermer et les mettre au frais.

Envie de douceurs (malgré l’avalanche de bonbons)? Alors place à la tarte au potiron. Ou à sa version étasunienne, le pumpkin pie, spécialité riche en œufs, cannelle et lait condensé sucré. Gare aux calories. On peut aussi concocter de la confiture de courge additionnée de pommes, avec une touche de vanille ou de cannelle. Pour des petits-déjeuners un peu exotiques et raffinés.

Enfin, pour tordre définitivement le cou au gaspillage, ne pas jeter les pépins. Torréfiés, ils agrémentent salades et müslis. De plus, il paraît qu’ils renforcent le système immunitaire. Alors en avant, séparons ces pépins de la pulpe et autres fibres, puis séchons les sur du papier ménage. On les grille enfin dans une poêle non adhésive sans matière grasse ou au four.

Nous voici parés pour une succulente fête de halloween. Et sans gaspillage, de surcroît.

RETOUR AU MENU

Astuces