Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Sur nos monts quand le soleil…

La Fête nationale du 1er août en fournit la preuve ultime: la Suisse est un pays de grilleurs. Ce jour-là, ça grésille à tout va (s’il fait beau). Sur l’année, on note quelques différences d’une région à l’autre.

Prêtons-nous à un petit exercice. Sur un calendrier, marquons d’une croix chaque jour où nous préparons des grillades. Et à la fin de l’été, à la fin de l’année, faisons le décompte. Devinette: à quel total en moyenne arrivent les Suisses alémaniques? Impressionnant: à 22! Vingt-deux fois par été ils mettent en route leur barbecue. Et ce n’est qu’une moyenne, ce qui signifie que parmi eux il y en a qui en font bien davantage. Et d’autres pas du tout.

Les Tessinois moins ardents

En 2017, Coop a lancé un sondage pour connaître les préférences des Suissesses et des Suisses en matière de BBQ. Premier résultat: en été, la ou le Suisse alémanique grille sur la braise à vingt-deux occasions, les Romands à vingt-et-une et les Tessinois à «seulement» treize. Même constat lorsqu’on leur a demandé s’ils faisaient des grillades au moins une fois par semaine: 63% des Alémaniques et des Romands ont répondu oui, mais loin derrière 43% des Tessinois.

Et que grille-t-on de préférence dans chaque région du pays? Commençons par les points communs: on aime partout le bœuf et le poulet, sans plus de détail. Ensuite, les goûts diffèrent, pour ne pas dire divergent. Sans surprise, les Suisses alémaniques portent aux nues le cervelas, si possible farci de fromage. La saucisse de veau, elle aussi, les fait craquer. Trois grillades emballent les Suisses romands: les brochettes, l’agneau et le poisson. Au Tessin, la luganighetta, saucisse locale, arrive en tête, suivie des calamars et des fruits de mer.

Mais au diable les habitudes et vive le changement. Dans nos recettes de grillades, il n’y a pas de cervelas, juré, promis, chers Alémaniques. Et pas d’agneau pour vous, chers Romands, ni de luganighetta, cari Ticinesi. Une spécialité vous réunit, en revanche: les Sauces THOMY. Juste pour dire.

Charbon de bois vs gaz

Encore des différences entre Helvètes sur le mode de cuisson: les Latins, Romands et Tessinois réunis, ne jurent que par le charbon de bois, les Alémaniques lui préfèrent et de loin le gaz. L’électricité se révèle anecdotique tout comme le grill à jeter.

Pour en revenir aux petites croix du début, le sondage a traqué un petit détail au fond plutôt anachronique: combien de fois les Suisses sortent-ils leur grill en plein hiver? Jamais aurait été la réponse logique. Eh bien non: deux fois en moyenne. Précision: surtout quand il fait plus froid. Allez y comprendre quelque chose.

RETOUR AU MENU

Astuces