Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Un barbecue qui se fiche de la crise

En 2020, rien n’est plus comme avant. Un virus empêche les gens de se réunir pour des grillades. Nous vous montrons ici comment on peut quand même faire la fête ensemble.

Il y a une semaine, soudain, il était là. En plein télétravail, je l’ai repéré sur la pelouse entre les locatifs: un grill. Si. Et même un mahousse. Qui va en faire quelque chose? On ne l’a jamais su. Le lendemain, il avait de nouveau disparu, sans fumée ni odeur. Peut-être qu’on l’avait seulement nettoyé.

En 2020, un (grand) grill, ça fait de l’effet. On l’associe à la teuf et aux réunions de famille. Mais le Covid-19 est passé par là, imposant des limites.

Pourtant, même et surtout en 2020, on peut réinventer les contacts sociaux. Il suffit d’un peu d’imagination. Quelques exemples.

Idée 1: fête de quartier aux balcons

A lancer dans le quartier ou dans son locatif, à condition que le bail n’interdise pas l’usage d’un grill sur les balcons. On se retrouve donc chacun sur son balcon avec son propre grill. Il faudrait juste qu’ils ne soient pas trop éloignés les uns des autres sinon on devra hurler toute la soirée pour se faire entendre. Avantage: tout le monde à la même enseigne, on ne s’énerve pas parce que le voisin fait des grillades dont on ne déguste que la fumée. Inconvénient: tout le monde met la main à la pâte, grille et papote en même temps. Sinon, on risque d’en voir certains, surtout les plus éloignés, largués et passer leur soirée solo sur leur balcon.

Idée 2: grillades en vidéo

La Suisse est passée en mode vidéo: séances de travail, apéros, cours scolaires se déroulent de plus en plus par l’intermédiaire de Microsoft Teams, Skype, Google Hangout et autres Zoom. Le soir, potes et collègues de travail se retrouvent aussi ainsi pour boire un verre «ensemble». Alors pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure? C’est vrai, ce mode de réunion fait presque partie de la routine, on sait quand on peut parler, et se taire avec ces outils. Avantage: c’est bien une idée en accord avec son époque. Inconvénient: les grand-parents risquent d’être un peu largués.

Idée 3: des groupes WhatsApp

Nous faisons tous partie de nombreux groupes au sein desquels nous échangeons des idées, envoyons de nos nouvelles et des vidéos. Pourquoi ne pas consacrer une soirée au grill et en faire le sujet central? A la fin, le groupe peut-être aussitôt dissous. Avantage: les groupes WhatsApp font partie du quotidien, chacun peut y trouver sa place. Inconvénient: les discussions vont et viennent, parfois à toute vitesse, parfois au ralenti. Elles peuvent s’éteindre plus vite que le grill lui-même.

Idée 4: concours de grillvision

Chacune et chacun, c’est bien connu, est maître-rôtisseur-e. Pour marquer la date où aurait dû se dérouler l’Eurovision Song Contest, le jour dit on pourrait fusionner les idées 1 à 3 et mettre sur pied un concours. Genre: qui présente la viande la plus sexy? Qui a le plus beau balcon? La meilleure salade de pommes de terre ou de riz? Qui a créé le cocktail le plus ingénieux? Etc. On instaure une échelle de points et à la fin, devinez, la palme revient à celle ou celui qui en a le plus. Stupéfiant. Avantage: l’émulation donne du piment à la soirée et aux échanges, avec son et images. Inconvénient: pas de cérémonie de remise du prix.

Netflix and Grill

Idée 5: un bouquet Netflix, grill et fiesta

Dans l’article «Netflix et grill», nous évoquons déjà d’excellentes séries tournant autour de la cuisine avec bonus grillades. Elles conviennent à des soirées en commun sans grillades réelles. A l’heure du Covid-19, Netflix a publié le complément «Netflix Party». Par ce biais, tu peux signaler à des amis quel film tu es précisément en train de visionner. Ils peuvent donc immédiatement s’y brancher. Comme si on était au cinéma. Ça marche bien sûr aussi avec «Chef’s Table» & Co. Avantage: on n’est plus dans l’ego trip. Inconvénient: on reste le ventre vide.

Important: les règles du jeu

Avec les idées 1 à 3, diverses règles s’imposent. Allons-nous, par exemple, apprêter les mêmes grillades ou chacun y va-t-il selon son envie, sans accord préalable? Variante: une table virtuelle avec plein de produits à griller parmi lesquels chacun fait son choix. Et les boissons? Attention au timing: il ne faudrait pas que les saucisses de A soient fin prêtes une demi-heure avant l’entrecôte de B. On peut aussi s’entendre avec ses voisins pour n’utiliser tous que la même sauce THOMY. Ou une autre, mais tous la même. Chez THOMY on n’a que l’embarras du choix. Autant y penser avant de se lancer dans ce barbecue style 2020.

Finalement, un peu de culture. Le sujet «BBQ like it’s 2020» fait référence à la chanson «1999» de Prince. Il l’a écrite en 1982, en pleine Guerre froide et dans la perspective de la fin du monde au plus tard en 2000. Son appel de l’époque: on fait la fête comme s’il n’y avait pas d’aujourd’hui ni de demain. Comme si on n’était pas en 1999, justement. Nous, nous faisons la fête sous la menace du Covid-19, comme si nous étions en 2020 en suivant les recommandations de l’Office fédéral de la santé. Qui sait, peut-être que dans deux ou trois ans des gens relanceront un «BBQ like it’s 2020» virtuel. Mais cette fois volontairement. La nostalgie est de toutes les époques.

Thomy BBQ Range
RETOUR AU MENU

Astuces